Editorial tout frais : Elle achète une Coccinelle totalement corrodée et ne peut s’en servir !

Nous venons de repérer ce post sur le thème « voitures de collection ». Avec régal nous vous en transmettons le principal ci-dessous.

Le titre troublant (Elle achète une Coccinelle totalement corrodée et ne peut s’en servir !) résume tout le post.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», le pigiste est connu et fiable.

Le post peut en conséquence être pris au sérieux.

Sachez que la date de parution est 2023-08-01 10:11:00.

Texte d’origine en question :

Une habitante de Sablé-sur-Sarthe a fait l’acquisition d’une Volkswagen Coccinelle de 1985, qu’elle n’a jamais pu utiliser…

C’est une voiture de collection qui semble tout droit sortie d’un film d’époque. Lorsque cette habitante de Sablé-sur-Sarthe en a fait son acquisition, elle était fière de pouvoir conduire une Volkswagen Coccinelle datant de 1985. Le seul hic, c’est qu’elle n’a jamais pu la conduire à cause de la corrosion du véhicule. Ce « cercueil roulant », comme elle le nomme, lui a servi de voiture durant 400 kilomètres, avant de tomber en panne…

Une Coccinelle à l’apparence trompeuse

Le 20 août 2020, cette collectionneuse en herbe croyait acquérir la voiture des ses rêves. Mais cette trentenaire n’a pu profiter de son véhicule d’époque que quelques mois. La Coccinelle dort désormais dans un garage, dans l’attente du procès entre le vendeur et un contrôleur technique et la cliente.

Et pour cause, cette acheteuse a roulé de Montluçon, dans l’Allier, jusque dans la Sarthe, afin de ramener la « Cox » chez elle. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que le véhicule était totalement corrodé par en-dessous et qu’il menaçait de se rompre en deux à chaque instant. Mais cette information n’avait jamais été indiquée par le vendeur qui, au contraire, avait tout faire pour cacher cette faille. La collectionneuse confie : « Cela faisait quelque temps qu’on épluchait les annonces. On a trouvé ce modèle de 1985 à 8 000 € qui nous plaisait bien. On est allé le voir début août. La peinture était nickel et un ami mécanicien a jeté un œil au moteur et aux commandes. Il n’a rien vu de plus que ce que stipulait le contrôle technique. »

À lire aussi : 

Cette Ferrari 412P Berlinetta pourrait se vendre plusieurs dizaines de millions d’euros

Une Lamborghini Aventador se fait broyer par un camion !

Kendji Girac nous dévoile sa voiture de collection

6 400 € dans le vent (ou presque)

Même si le prix d’achat de ce véhicule semblait accessible au départ, il s’est vite avéré être une arnaque. Selon le contrôle technique, seuls les freins devaient être changés. Le couple de Sarthois en a pris compte et a moyenné le prix de la Coccinelle à 6400 euros. La contre-visite du contrôle technique a ensuite été réalisée dans un garage Volkswagen. Sur le retour, le véhicule est tombé en panne, au Lude. Par hasard, un garage spécialisé dans les vieilles voitures se trouvait dans cette ville. Mais lors du contrôle technique, l’acheteuse a appris que sa voiture devrait être interdite de circulation et qu’elle ne passerait jamais le contrôle technique. Le dessous de la Coccinelle étant « mangé par la corrosion » et étant donné que le tout avait été « camouflé », il n’y avait aucun moyen de pouvoir rouler sans danger.

L’acheteuse aurait pu passer au travers de la voiture ou voir la Coccinelle se scinder en deux vu son état. Désormais, l’histoire connaîtra son verdict devant le tribunal judiciaire de Montluçon. Le vendeur et le contrôleur technique sont poursuivis pour vices cachés. La Cox devra quant à elle être exposée ou démolie…

A lire:

FORD Mustang.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

ABARTH, voitures de course….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Renault, un siècle de….,Clicker Ici .

VENTURI, GT à la française.,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.