Infos toute fraiche : un ex-employé d’Apple admet avoir volé des secrets commerciaux

infos toute fraiche un ex employe dapple admet avoir vole des secrets commerciaux

Cet éditorial ayant pour thématique « voitures de collection » se propage sur internet, nous avons décidé de vous le diffuser ci-dessous.

Le titre saisissant (un ex-employé d’Apple admet avoir volé des secrets commerciaux) résume tout le texte.

Le journaliste (identifié sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable.

La fiabilité est donc sérieuse en ce qui concerne ce texte.

Le papier a été édité à une date notée 2022-08-23 09:53:00.

En juillet 2018, Xiaolang Zhang, ingénieur chez Apple, avait été accusé du vol de secrets commerciaux au sujet de l’Apple Car. À l’époque, le tribunal fédéral de San Jose l’avait inculpé pour avoir dérobé un document de 25 pages contenant les dessins détaillés d’une carte pour être utilisée dans le futur véhicule autonome d’Apple. Il vient de reconnaître les faits.

Apple avait raison : Xiaolang Zhang plaide coupable

Le 23 août 2022, cet ancien ingénieur d’Apple a plaidé coupable et a reconnu avoir volé des informations confidentielles au géant américain. En avril 2018, Xiaolang Zhang annonçait sa démission à ses supérieurs. Il avait à l’époque déclaré qu’il souhaitait se rapprocher de sa mère malade en Chine. Quelques semaines plus tard, Apple a appris que l’ancien employé continuait en réalité de travailler pour Xpeng, une start-up chinoise spécialisée dans les véhicules électriques. Juste avant le départ en Chine de Xiaolang Zhang, des agents fédéraux ont intercepté et arrêté l’ingénieur à l’aéroport international de San Jose.

Dans la même catégorie

Un iPhone.Un iPhone.

L’iPhone 14 sera fabriqué en Chine et en Inde

Très vite, Xpeng a pris ses distances par rapport à cette affaire. Dans son message officiel sur Weibo mardi, le fabricant de véhicules électriques a déclaré qu’il n’avait rien à voir avec l’affaire Zhang et qu’il n’avait connaissance d’aucun détail de l’affaire. Selon la start-up chinoise, « Xpeng n’a pas été impliqué dans l’enquête menée par les autorités judiciaires américaines et n’a aucun différend avec Apple ». Aujourd’hui, Xpeng est un acteur de premier plan dans les systèmes avancés d’aide à la conduite en Chine et continue à développer des solutions de conduite autonome.

Les coups en douce de Xpeng

Pourtant, un autre employé de Xpeng a également été impliqué dans une affaire similaire. En 2019, Tesla a accusé son ex-employé, Cao Guangzhi, d’avoir volé la technologie de l’Autopilot avant de démarrer un nouvel emploi chez Xpeng. Elon Musk avait même pris la parole en public en faisant des insinuations sur son challenger chinois. Les poursuites ont été abandonnées en 2021. Aujourd’hui, l’entreprise basée à Guangzhou développe son système ADAS Xpilot, une copie conforme du FSD de Tesla, et souhaite le produire en grande quantité.

Contrairement à Tesla, Xpeng a opté pour des lidars, dont certains sont fournis par Livox, une entreprise affiliée à DJI, pour diriger ses véhicules. La dernière version de Xpilot prétend être capable de naviguer sur des routes urbaines complexes et de se garer de manière totalement autonome. L’année dernière, Xpeng a commencé à livrer ses technologies en Norvège, première étape d’une expansion à l’étranger. En février, la société a également annoncé son intention de travailler avec des acteurs en Suède et aux Pays-Bas.

Ce thème répond à vos recherches vous aimerez aussi ces parutions:

Tour Auto 2017.,Clicker Ici .

Citroën DS,….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

CHEVROLET, l’esprit américain.,Ouvrage .

Ma voiture me paye!.,Clicker Ici . Liste des points de vente sur internet.